Article mise à jour le

Salut à tous, ça fait un an maintenant que j’ai le Phantom 4 de DJI et j’avoue que la situation géographique dans laquelle je vis s’apprête idéalement à la pratique. J’ai totalisé seulement 19h de pilotage sur 108 vols et parcouru 270 km.

Un drone pour quoi faire ?

J’ai acheté cet engin à titre personnel principalement pour améliorer le film de la colonie de Saint-Just-Ibarre. Pour ce qui ne le savent pas, je fais partie de l’Association d’Education Populaire de la Genette à La Rochelle depuis de nombreuses années et j’ai pour mission de réaliser le film colo et gérer toute la partie informatique, notamment la conception des sites internet et particulièrement celle de l’interface de gestion des inscriptions. Des heures et des heures de programmation. Beaucoup de temps perdu mais pour la bonne cause  !  




 

Un drone pour la colo

Tout ça pour vous dire qu’avec le Phantom 4 j’ai pu apporter ce qu’il manquait vraiment à notre film. Donner aux parents une dimension nouvelle et les emporter à bord du Phantom pour y découvrir l’environnement dans lequel leurs enfants vivent et jouent pendant 18 jours. C’était pour moi une évidence artistiquement parlant mais aussi un gros plus en terme d’images pour l’association. Voici une petite entracte vidéo pour faire passer ces premières lignes.

Un drone pour contribuer sur Google Map

J’ai trouvé aussi sympa de faire de la photo et je suis finalement surpris par ce que l’on peut produire comme image avec quelques retouches ! Certains clichés ont atteint un nombre important de vues je trouve et notamment celui du village de Barbières avec plus 120 000 vues !

 

L’autre photo la plus populaire est celle de Saint-Denis d’Oléron avec 46 000 vues, je la trouve sympa aussi.

Et pour le dernier exemple, le village de Saint-Just-Ibarre à la Toussaint 2017. Total de vues 28 376 à l’heure où je rédige ce petit billet d’humeur.

Et pour la gloire, Google tente bien évidement de vous accrocher à poursuivre vos bons et bénévoles services… Loin d’être un héros local guide encore !

Un drone pour produire 3 minutes de vidéos

Bien évidemment j’ai immortalisé quelques endroits pas très loin de chez moi mais avec le pilotage approximatif du débutant. C’est pas si compliqué de piloter, cependant quand on rajoute la vidéo par dessus c’est plus la même histoire. C’est en regardant ces prises que l’on se rend compte des choses à corriger mais avec de l’entrainement on arrive à de beaux résultats. Les quatre vidéos sont donc celles de mes débuts alors c’est loin d’être parfait. Elles sont ce qu’elles sont ! 

Enfin un drone pour les balades en famille, Du Vlog en mode privé.

Là encore apporter une dimension aérienne à ses films en famille change tout. C’est vraiment sympa de pouvoir revivre de bons moments et sur vidéo projecteur s’il vous plait !

Le seul et gros reproche reste l’encombrement du Phantom 4. Les dimensions du quadrirotor sont très contraignantes, un Mavic air ou Mavic pro serait plus adapté pour les randos en famille. Trépied, Reflex, stabilisateur, drone, plus une autre caméra ça devient tendu à gérer. Après si la sortie reste dédiée au drone, c’est pas un souci. Cet engin est parfait.

Pour conclure

Je reste donc toujours aussi emballé avec ce Phantom 4 après un an d’utilisation, il est certes encombrant mais dispose d’avantages non négligeables. Il est robuste en cas de vent et va loin ce qui est bon pour du film en montagne. Il impressionne aussi certains oiseaux comparés au plus petit drone qui pourront plus facilement subir les attaques des rapaces les plus agacés. L’autonomie aussi est déterminante car 30 minutes, ça laisse pas mal de temps. Le Mavic Air c’est 16 minutes. Le Mavic pro 30 minutes mais la caméra est très fragile et l’engin plus sensible au vent. 

Du temps disponible et un temps favorable 

Il faut aussi avoir le temps et une destination car décoller de chez vous entre deux voisins n’est pas vraiment permis. A moins d’habiter à la campagne entouré de champs, alors vous aurez déjà plus d’opportunité d’améliorer votre pilotage. Il faut aussi se dire que la météo n’est pas toujours au rendez-vous quand vous êtes disponible. Donc au final, c’est un achat qui peut-être bien trop onéreux pour le temps que vous allez y consacrer. 

Réglementation

Dernière chose à rajouter peut-être, la réglementation impose à partir du 1er Juillet 2018 d’enregistrer tout drone de plus de 800 grammes et de valider un questionnaire sur la réglementation. Tout se fera en ligne. De simples formalités gratuites donc, qui auront pour but, de recenser tous les propriétaires et de les sensibiliser sur la pratique.

A ce jour, on attend encore la formation officielle dédiée pour tous ceux qui souhaitent aller plus loin et voler de manière professionnelle. Appréhender des scénarios S1, S2, S3 par exemple. Pour en savoir plus

Restez prudent en drone et respecter la réglementation.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de